Nicolas Schirrer : Visiblement, les régions s’inquiètent pour leur culture. Dans la table de discussion à ce sujet, quelqu’un a soumit cette idée : « Il nous faut dépenser plus d’argent pour protéger notre héritage culturel, mais nous n’avons pas cet argent. Ne devrions nous pas alors, au niveau européen, tenter de réorganiser la façon dont nous dépensons l’argent pour la culture – en autorisant les régions à définir leur propre priorités par exemple… » Que pensez-vous de cela ?